Les assistantes discrètes: Bagues anti-extrusion


Les joints toriques font partie des pièces les plus sensibles d'une machine et doivent être protégés des dommages causés par la pression. Sans cette protection, les joints toriques soumis à de fortes pressions peuvent être poussés dans l'interstice d'étanchéité par extrusion, et détruits. Il en résulte un défaut d'étanchéité.

Certaines constructions ne permettent pas de concevoir un interstice d'étanchéité suffisamment petit compte tenu de la pression du système. L'utilisation d'une bague anti-extrusion est alors utile. Celle-ci évite que le joint torique ne soit détruit lorsque surviennent de hautes pressions ou lorsque de grands interstices doivent être couverts.

Là encore, l'expertise est de rigueur. Bagues anti-extrusion aux propriétés particulières.

 

 

Les bagues anti-extrusion sont essentiellement fabriquées en PTFE. Les propriétés favorables de ce matériau parlent en sa faveur : la grande plage de températures de -200 °C à 260 °C, la dureté adéquate et une résistance quasi-universelle aux fluides. La fluidité du PTFE protège les bagues en caoutchouc élastiques de l'endommagement mécanique. Pour ce faire, les bagues anti-extrusion sont montées à l'arrière du joint torique côté basse pression, ou si le sens de compression est alterné, des deux côtés. Sous l'effet de la pression, la bague anti-extrusion se déforme et comble l'interstice à étancher. Selon les besoins, les variantes de bagues anti-extrusion suivantes sont utilisées conformément à la norme ISO 3601-4:

  • Bague anti-extrusion de forme spiralée de type T1
  • Bague anti-extrusion à fente oblique de type T2
  • Bague anti-extrusion sans fente de type T3
  • Bague anti-extrusion concave à fente oblique de type T4
  • Bague anti-extrusion concave sans fente de type T5
  • Formes spéciales